Funérailles : comment écrire son discours ?

Publié le : 02 septembre 20214 mins de lecture

Bien que l’éloge funèbre ne soit pas obligatoire, il peut s’agir de la partie la plus importante du service. De nombreuses personnes présentes ne connaissaient peut-être pas bien le défunt, ou ne l’ont connu que pendant une partie de sa vie. L’éloge funèbre est l’occasion de partager votre amour pour la personne décédée et de faire la lumière sur ce qu’elle était en tant que personne. Il aide, également, ceux qui ont connu et aimé le défunt à surmonter leur chagrin.

Quel doit être la longueur d’un éloge funèbre ?

Une bonne durée pour un éloge funèbre est de 3 à 5 minutes (10 minutes maximum). Avec un discours plus long, vous risquez de perdre l’attention de votre auditoire. Concentrez-vous plutôt sur quelques points clés concernant la personne décédée et ce qu’elle représente pour vous.

Structure d’un discours d’éloge funèbre

Il n’existe pas de structure formelle unique pour un éloge funèbre. Mais certaines directives peuvent vous aider si vous ne savez pas par où commencer. Une façon d’aborder la question est d’écrire une lettre au défunt. Même si vous n’utilisez pas ce format pour votre discours, il vous sera utile pour le contenu. La clé d’un éloge funèbre efficace est de rester personnelle et écrire une lettre vous aidera à y parvenir.

D’autres moyens de raviver des souvenirs consistent à consulter de vieux albums de photos, à lire des lettres ou des courriels du défunt, à regarder des vidéos de famille ou à visiter la page Facebook ou les médias sociaux du défunt. Cela peut vous rappeler un évènement que vous aviez oublié, depuis longtemps ou vous rappeler des actes de gentillesse dont vous avez été témoin de la part du défunt. Si vous avez l’occasion de visiter le domicile du défunt, des souvenirs peuvent, également, vous rappeler de bons souvenirs. Lorsque vous rédigez l’éloge funèbre, il est préférable de classer les anecdotes par ordre chronologique. Il vous sera ainsi plus facile d’organiser vos pensées et les participants aux funérailles pourront plus facilement suivre votre discours.

Un éloge funèbre ne doit pas nécessairement prendre la forme d’un discours. Si vous avez un penchant pour la musique, chantez une chanson ou jouez un hommage musical au défunt. Si le défunt était religieux, lisez un passage de la Bible ou une prière. Le défunt aimait-il la littérature ? Lisez un poème ou un extrait d’un auteur préféré.

Comment prononcer un éloge funèbre ?

Répétez, souvent, votre éloge funèbre à l’avance. Chronométrez sa durée (elle ne devrait pas dépasser 10 minutes). Demandez l’avis d’une personne de confiance. Lors des funérailles, faites des exercices d’échauffement des cordes vocales et de respiration profonde. Parlez lentement, ne vous précipitez pas. Établissez un contact visuel avec la congrégation. Soyez vous-même.

Plan du site